La fille qui pensait avoir les yeux loin du coeur.

tumblr_lyqcq7jpid1qbpwzeo1_500.gif
(plusieurs morceaux d’articles de Décembre 2007
corrigés par mon moi de Mars 2016 et mon moi de Juillet 2016, because why the fuck not)
« – T’as vu ses yeux ?

– Oui, ils sont clairs, c’est beau.
– Ils sont surtout braqués sur toi. »

(dialogue entre moi et je ne sais qui dans un rêve ancien).

Et les voilà ces douces minutes qui passent aussi rapidement qu’une horde d’escargots sur le dos d’une tortue. Elles me laissent là, à ta merci.
Je t’ai vu et je te veux. Je sais qu’il est mal de vouloir avant d’espérer mais tu distords les règles de la vie. Ou du moins, les règles de la mienne. Je ne devrais pas le dire. Encore moins l’écrire, pourtant je ne peux m’empêcher de me laisser envahir par des désirs insolites qui s’installent et tapissent mes veines lorsque nos regards se croisent. La moindre parcelle de mon corps frissonne face à tous ces signaux puissants qui feront de mes vaisseaux nerveux des machines sans contrôle. Je sais que tout cela paraît fort niais et insipide, mais je finis par croire que les gens ne sont finalement tous que des robots attendant de trouver celui ou celle qui saura manipuler la télécommande du coeur de l’autre.

       J’entends mon cœur qui bat un rythme cadencé. Ma télécommande a donc été dérobée. Tu sembles bien t’amuser avec les boutons. J’en ferai de même lorsque je trouverai la tienne. Sois en sûr.

Suis-je la seule à ressentir ces étranges pulsations ?  Tu sembles toi aussi touché… Serais-tu amoureux toi aussi, ou en proie à ces mêmes désirs qui ne te lâchent plus ? Pourquoi donc tes pupilles me paraissent-elles si dilatées ? Des étoiles aveuglantes parcourent ton regard : te voilà avec de belles ampoules à la place des yeux !
« Je t’avais pourtant prévenu. » me diras-tu l’air innocent. Tu m’avais bel et bien prévenu de ta venue dans les recoins de mes veines. Telle une drogue douce, tu dégoulines. Partout. Mon cerveau, ma peau, tout semble s’hérisser et se plier à ta volonté.
Un virus. Tu n’es qu’un virus.
Si il existe un remède ? Sûrement pleins, comme peut-être pas du tout. 
Répondre au Mal par le Mal serait une bien bonne idée, mais désirer pour désirer n’a aucun sens et ferait de vous des loques vivantes en recherche constante de sensations ici ou là, avec celui-là ou celle-ci (je ne juge bien entendu personne, faîtes comme bon vous semble très cher).
Mais il serait tout de même impertinent de votre part de croire que je sois une allumée, ou même une allumeuse. Je pense n’être ni l’une, ni l’autre . Il en va de votre avis sur ma personne, mais au fond : peu m’importe – comme si votre avis comptait vraiment. Aha.
J’essaie juste d’affronter les Délices & Merveilles qui nous envahissent sans qu’aucune émotion ne transparaisse. C’est difficile, certes. Puis je tenterais avec vigueur de calmer toutes les ardeurs qui émanent de-ci de-là. Et j’y mettrai « tout mon cœur », crois-moi.

tumblr_mi88epXg3W1r0casro1_500(je ne sais pas quoi ajouter ici, tant pis, bisou. le moi de 2016 trouve ça très difficile.)

Si mon moi de 2007 savait à quel point je peux aimer elle aurait puissamment rigolé puis sûrement pleuré. De joie ou de peine, franchement, peu importe. Les années passent et je m’impressionne à vouloir être heureuse et bien avec ma personne, et bien avec les autres. Me voilà bien bête à vouloir finir un texte sans queue ni tête. J’ai tenté de garder la fin du texte du moi de 2007 où je vous somme de me laisser rêver et d’espérer, mais je crois que ça n’a aucun intérêt puisque désormais je réussis (un peu) à rêvasser, et mieux : à (m’)aimer.

J’espère que ça sera pour longtemps. 

 

nataliefoss
illustration : www.nataliefoss.co.uk
Publicités

Blogueuse LOL #1 : Faune.

J’en parcours des blogs beauté, mode ou cuisine ..! Les gens qui les tiennent sont tous généralement très beaux, talentueux, et font de jolies photos qui me rendent malade de jalousie.
Je n’ai aucun talent lorsqu’il s’agit de donner des conseils de beauté. Y a qu’à voir comment je me maquille (assez aléatoirement) et les produits que j’achète (encore plus aléatoirement) pour comprendre mon noobisme (laissez-moi inventer des mots) dans le monde de la beauté/esthétique.
Du côté fringues … HUM COMMENT DIRE ? J’ai un style très approximatif, souvent excentrique et créant des explosions oculaires des fashionistas de 16 ans et des mémés dans les rues de ma ville (j’exagère à peine).
Pour finir sur la bouffe : je me contente de pâtes et de steak presque 330 jours par an. Non pas parce que je suis étudiante avec un budget merdique. Non. Mais bel et bien par choix. J’aime manger mais je suis pas franchement à l’aise lorsqu’il s’agit de faire-créer de bons petits plats. L’une de mes plus grandes frustrations reste de ne pas pouvoir poster des photos de plats appétissants faits par mes soins sur Instagram … Tristitude.

Alors ouais, ma vie est une triste succession de fails quotidiens. Je ne me sens bien qu’avec ma folie, quoi de plus naturel pour moi que de la mettre en avant ici en me foutant trop trop de la gueule des blogueuses mode moquant gentiment des blogueuses modes (que j’admire secrètement) et de moi-même. Il est probable que vous ne riez aucunement, que vous en ayez rien à battre et que tout ça vous paraisse plus qu’inutile. Et bien sachez que je m’en contre-fous comme du journal de Claire Chazal.
Assez parler, je déclare ouvert le premier numéro de « Blogueuse LOL« . Le thème : « Faune« .
Pourquoi la faune ? Et bah c’est l’hiver, et on (JE) aurait TROP voulu être un oiseau, un ours, ou quelconque animal à poils, plumes, pelage doux pour pouvoir sortir dehors dignement ou juste rentrer dans une hibernation totale jusqu’à juillet prochain. Je ne comprend décidément pas les gens qui aiment l’hiver et sa connerie de neige.
J’ai rassemblé les trucs moches que j’ai dans mes placards pour que vous vous moquiez de moi votre plus grand plaisir. VOILA.

Blogueuse LOL qui s’tape the pose bien bizarre.

A la possible question « est-ce que tu sors habillée comme sur les photos ? » la réponse est « oui, j’en suis foutrement capable.« , sans les cacas traits de rouge sur la face. Faut pas déconner hein.
VOILA. Ce n’était pas drôle, foutrement mal pris en photo, les couleurs sont délavés pour le côté « vintage-hype-tu-vois », et j’ai envie d’être Princesse Mononoké.
Avant de vous quitter, un bref résumé digne d’une blogueuse mode accomplie (AHAHA).

  • Bonnet ourson et Col claudine en fausse-fourrure: Asos
  • Robe zèbres-zébrée : H&M
  • Bague zoziau : Camaïeu
  • Ceinture & boots : magasin de déstockage
  • Plumes boucles d’oreilles bleues : New Look