La fille à l’handicap social.

16 février 2012, 16:57 J'envie tous ces gens qui vivent avec naturel. Qui sourient lorsqu'il le faut, disent merci quand il le faut, ont une gestuelle particulière dans un moment particulier. Ceux-là mêmes qui possèdent les codes. Alors souvent on me dit qu'il n'y a pas de codes. Qu'on vit, qu'on apprend, qu'on teste. Alors …

Publicités