Catin sentimentale.

Viens sur mon trottoir, je suis une pute de l’attention !

Approche, je ne te ferai pas de mal, puisque c’est moi qui ai mal. Je suis grosse et moche. Enfin, ça c’est ce que je te dis. Je veux t’entendre me dire que je suis jolie. Dis-le que je suis jolie. Même triste je suis jolie, hein ? Hein ?

Sache que ce n’est pas si cher que ça de m’avoir dans tes bras. Une petite vingtaine de minutes pour que tu puisses voir mes lèvres bouger et sentir mes soupirs dans ton cou. Je vais plus que mal tu sais ? Alors oui, souvent je m’invente des problèmes pour que tu poses tes yeux sur moi. Mais j’aime tellement ça ! Mais tes yeux ne suffisent pas chéri. Je veux tes oreilles aussi. Ecoute-moi je t’en supplie. Prend mes soucis comme des caresses et tu seras comblé . Je peux poser ma tête sur ton épaule, dis ? Ne fais pas cette grimace, ça ne te prendra qu’une ou deux minutes de plus. C’est pas beaucoup hein ? Puis, toi, dans ta vie tout va si bien … Je t’envie. Beaucoup.Tu peux donc perdre quelques secondes de ton temps pour essuyer mes larmes ! T’es génial, merci. T’es génial, ton quotidien aussi est génial. Pas comme le mien. Pas comme moi. Moi je suis nulle. Tu peux me contredire tu sais ? Voilà, oui, tu as raison, moi aussi je suis géniale. Mais ne me le dis pas trop, je risque de cesser de te croire. J’ne suis pas si géniale que ça. Pas autant que toi ou Pierre-Paul-Jacques.
Quoi ? Tu culpabilises ? Ah. Je m’excuse. Pour la peine je t’écouterai parler de tes problèmes pendant un petit bout de temps. Mais attention, si je trouve ça moins grave que mon désespoir actuel je reprendrai la parole et tu n’auras pas ton mot à dire. Tu m’entends ? Dis, tu m’écoutes ? Non, mais attend là, où est-ce que tu vas ?! Comment ça une heure ça devient long et cher ? HEY MAIS REVIENS ! Reviens ! J’ai des biscuits si tu veux ! Putain mais attend !! Regarde, je suis tombée et je me suis blessée le genou en te courant après ! Ça saigne, je vais mourir. Tu vas pas m’abandonner quand même ! Je souffre. Regarde-moi. S’il-te plait. OH ! HEY ! REVIENS ! 

Si c’est comme ça, je retourne sur mon trottoir. Je trouverai forcément quelqu’un de plus gentil que toi. Quelqu’un qui essuiera mes larmes et boira mes paroles. Je ne te pensais pas aussi lâche. Jamais personne pour me remonter le moral. Salop. Connard. Je te hais. Je me hais.

6 réflexions sur “Catin sentimentale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s